AE Symbol
Action Européenne
Mouvement pour une Europe libre
Twitter RSS

Films

D
E
F
E
I
S
FI
Ee
B
Hu
R
U
BY
U
DK

Les derniers films

Notre Honneur s’appelle Fidélité

Intervention du Prof. Pierre Vial à Genève.

Vous trouvez ici la conférence de Pierre Vial, secrétaire général en France du Mouvement »Terre et Peuple«, lors du colloque qui s'est tenu à Genève le 20 janvier 2013. »Terre et Peuple« ainsi que les oganisations soeurs »Terra y Pueblo« en Espagne et »Terra y Povo« au Portugal ont annoncé lors de ce colloque leur décision de collaborer à l'avenir avec l'AE.

26. 01. 2013 Catégorie: Action Européenne

L'avènement de l'ethno-socialisme

Intervention du Dr. Pierre Krebs à Genève.

Vous trouvez ici la conférence de Pierre Krebs, secrétaire général en Allemagne du Mouvement »Thule-Seminar«, lors du colloque qui s'est tenu à Genève le 20 janvier 2013. Le conférencier répond à la question: Pourquoi la révolution est-elle nécessaire pour préparer l'avènement de l'ethno-socialisme dont va dépendre l'avenir identitaire du monde blanc.

26. 01. 2013 Catégorie: Action Européenne

Water Makes Money

L´ irrésistible expansion des privatiseurs mondiaux de l´eau ?
À l´échelle mondiale l´approvisionnement en eau est encore à plus de 80% public. Mais partout où des communes à court d´argent cherchent un soulagement financier, Veolia et Suez, les 2 multinationales les plus importantes, frappent à la porte.

16. 12. 2012 Catégorie: Divers

Abrogeons la loi Gayssot

Le tribunal de Nuremberg n'était pas régit par l'établissement des preuves, mais considérait que tout témoignage avait valeur de preuves. Cefut une très grande mascarade. Mais aujourd'hui, le monde commence à connaître la supercherigr?e au travail des spécialistes et des chercheurs qui fouillent ce passé interdit d'investigations sous risque de lourdes peines.

Pourquoiune vérité 1000 fois prouvée aurait-t-elle besoin de lois ?

06. 12. 2011 Catégorie: Liberté d'expression

La fin du monde blanc

L'observation de la nature, nous montre, chez tous les êtres vivants, une lutte constante pour la vie. C'est une constante de la vie que de survivre et se reproduire. Chaque espèce a développé une stratégie pour survivre et se multiplier. L'une d'entre-elles consiste à ce regrouper pour être plus fort. Cela est observable chez les fourmis, chez les abeilles et chez les hommes bien sûr. Les insectes comme les mammifères se sont regroupés par races, cela leur permettant une plus grande espérance de survie. Ainsi, dans une fourmilière l'on observera qu'une seule race de fourmi. Et si l'on peut y observer des fourmis différentes, c'est simplement parce que la société des fourmis est composée d'une reine, d'ouvrières et de guerrières dont la morphologie s'est spécialisée par la fonction occupée. C'est exactement la même chose en un peu plus complexe chez l'homme.

Toutes les sociétés humaines ou animales sont menées par un chef dont la tâche est diriger la société pour la survie collective. Et le chef sait que s'il échoue son peuple ne survivra peut-être pas, sa famille et lui avec. Venant de la même ethnie dont les intérêt et l'univers mental sont communs, cette société est donc à la fois plus unie, plus facile à dirigée, car les codes sociaux sont compris par tous de la même manière. Une société équilibrée agit donc comme un organisme vivant dont le but est de survivre et de perpétrer. Chacun y ayant une tâche bien particulière qui accroît l'espérance de vie de l'ensemble.

 

Imaginons maintenant que le nid de fourmis de la race X viennent à être dirigé par une fourmi de la race Y. La reine Y mettrait l'ensemble de la société de fourmis X en danger de mort car les intérêts et la nature même des fourmis Y diffère des Fourmis X. Cependant, ce n'est là que spéculation car ce scénario est impossible chez les fourmis. Pour la simple raison que l'incursion d'une seule fourmi étrangère provoquerait l'ire de l'ensemble des membres de la communauté de fourmis et en particulier des guerrières qui attaqueraient immédiatement l'intruse et la supprimerait.

Alors pourquoi ce mécanisme vital de la survie à été abandonné par l'homme blanc. C'est la question à laquelle répond brillamment Kevin Mac Donald.

Chez les hommes et entre les hommes, la concurrence est également très rude depuis toujours. C'est ainsi que les peuples forts et les plus audacieux se sont imposés et ont agrandis leurs espace vital, élargissant par conséquence leur chances de survie au détriment de leurs voisins.

Durant l'histoire de l'humanité, des peuples, certainement très nombreux et toutes origines raciales ont disparu ou ont été exterminés par leur conquérants (il n'y a qu'à lire l'Ancien Testament, la bible des Juifs pour en être convaincu, mais aussi plus récemment les tasmaniens ont été décimés par les colons anglais. De nos jours, les tribus amazoniennes ou de Nouvelle-Guinée-Papouasie sont sérieusement menacées par le monde moderne et le libre marché mondiale toujours plus avide de ressource naturelles.

 

Le lien avec cette vidéo est que les peuples qui ont disparu ont toujours perdu le contrôle d'eux-mêmes et de leur destiné. Aujourd'hui l'homme blanc n'a plus le contrôle de lui-même et de son son destin. Sa survie est directement menacée par des intérêts contraires et étrangers.

Le confort matériel acquis grâce au travail de nos ancêtres produit aujourd'hui l'effet inverse de celui escompté. Au lieu de nous aider à survivre, il nous a plonger dans une mollesse mortifère, nous faisant oublier que le but de la vie est la survie, que notre propre survie est liée à la survie de notre race.
rn
Pendant ce temps nos pays, après s'être entre-déchirés au cours de deux guerres fratricides, ont laissé leur destin dans des mains étrangères, donc forcément hostiles puisque d'intérêts divergeant.

 

Le psychologue de l'évolution Kevin Mac  Donald, nous fait ici un brillant exposé  sur l'avenir de la race blanche qui s'est laissée déposséder de son destin.

 

L. de Lihus

26. 11. 2011 Catégorie: Homme blanc
Catégories

Dernière actualisation: 29. 11. 2016
GoUp